Législatives ► 8e circonscription de Seine-et-Marne : Delphine Mairiaux prend de l’avance sur ses futurs concurrents

Législatives ► 8e circonscription de Seine-et-Marne : Delphine Mairiaux prend de l’avance sur ses futurs concurrents

La restauratrice Delphine Mairiaux est la première candidate déclarée pour l’élection législative dans la 8e circonscription de Seine-et-Marne. Prenant de l’avance sur ses futurs concurrents, elle a donné les grandes lignes de son programme, mercredi 30 mars.

Si Delphine Mairiaux est encore peu connue du milieu politique local, elle dispose de nombreux atouts, à commencer par son implication dans la vie économique du territoire où elle vit et exerce son activité. Elle déclare : « Restauratrice engagée, je suis avant tout une femme de terrain et d’action. Je travaille depuis près de vingt ans à la prospérité de mon département et de la huitième circonscription. » En effet, la candidate choisie par Les Républicains est gérante de trois restaurants, à Montévrain, à Lagny-sur-Marne et à Meaux. 

Etre proche des gens et à leur écoute n’est pas une posture mais bien une des qualités qu’on peut lui reconnaître. La défense des droits des femmes et la promotion de l’égalité des chance est l’un de ses combats. 

La candidate veut mettre toute les chances de son côté en prenant de l’avance sur ses concurrents, dont aucun ne s’est encore officiellement déclaré. Elle ira jusqu’au bout du marathon électoral qui s’annonce et le décès brutal de son mari, il y a trois semaines, n’a pas entamé sa détermination. Elle est soutenue par de nombreux élus, dont Jean-François Copé, le maire de Meaux, Jean-François Parigi, le président du Département, ou encore Yann Dubosc, le maire de Bussy-Saint-Georges, la plus grande commune de la circonscription, la sénatrice Claudine Thomas, Thierry Cerri, conseiller départemental et aussi par des acteurs locaux, parents d’élèves et commerçants.

Selon Delphine Mairiaux, le territoire est très « représentatif du tissu économique français ». Elle explique : « On y retrouve tous les secteurs d’activités, le secteur primaire avec des belles exploitations agricoles comme celle de Jossigny, le secteur secondaire avec une industrie performante et innovatrice comme l’usine Bic à Montévrain, et le secteur tertiaire avec des zones logistiques comme celle de Croissy-Beaubourg. » 

Les enjeux sont multiples mais, d’après la candidate, « il en découle des problématiques de transport, de logement et d’insécurité avec une recrudescence des trafics et des agressions individuelles ». 

Son engagement politique a commencé dès son «plus jeune âge» : « J'ai fait partie des Jeunesses chiraquiennes. Je suis une femme avec des valeurs de droite, c’est-à-dire d’ordre, d’exemplarité et de travail. Ces valeurs sont en perte de vitesse et doivent être rétablies. » 

Delphine Mairiaux a choisi pour la suppléer, Olivier Colaisseau, le maire de Chanteloup-en-Brie : « Il est un élu jeune, actif et représentatif du développement du territoire et de la mixité entre terres agricoles et zones d’activités. C’est un homme posé avec une vision élargie des sujets. » 

La conquête de la 8e circonscription sera l’un des enjeux de la prochaine élection législative dans le département. Traditionnellement, le député élu a toujours été dans la majorité parlementaire. 

 

Dernière modification le mercredi, 30/03/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°51 : les solutions des jeux

Found no item!

Lire les mensuels

Go to top