Coupvray ► [Vidéo] Le rallye emploi a dynamisé le recrutement local

Coupvray ► [Vidéo] Le rallye emploi a dynamisé le recrutement local © Magjournal 77

Le rallye emploi de Val d'Europe agglomération a eu lieu au gymnase David Douillet, à Coupvray, jeudi 7 avril. Soixante-quatorze stands et deux mille cinq cents offres d'emploi attendaient les visiteurs, les demandeurs d'emploi ou encore ceux qui souhaitaient se reconvertir.

 

L’accueil au rallye emploi était assuré par des jeunes du Relais jeunes 77 de Serris. Mansour Fassih, le directeur de la résidence, explique : « Le relais aide les 18-30 ans avec un logement meublé pour deux ans et un accompagnement socio-éducatif dans tous les domaines. On leur demande de s’intégrer dans la vie du territoire et de participer au rallye emploi. » Leslie, 22 ans, hôtesse d’accueil d’un jour, raconte : « Le relais m’apporte beaucoup. À la base, c’était pour avoir un logement. Je ne m’attendais pas à ce que je vis. Pour moi, c’est plus qu’une résidence, on a des conseillers à l’écoute, il y a des offres d’emploi proposées. Être ici, sur le rallye, est une bonne expérience. »

Outre les offres d'emploi affichées par des entreprises ou des institutions, des ateliers étaient proposés aux visiteurs, comme celui de préparation à l'entretien d'embauche ou encore des animations comme « Booste ton CV », avec ses conseils qui finalement redonnent confiance en soi. « Booste ton CV » était co-animé par Pôle emploi, la Mission locale, le Bij de Bailly-Romainvilliers, les services jeunesse de Chessy-Serris et par jesuisunero.com, dont la fondatrice, Carine Vanderschrick, commente : « Regarder le CV, c’est refaire le parcours, mettre en valeur et redonner confiance en soi. » Elle souligne un phénomène actuel : « Les gens oublient que si c’est l’humain qui reçoit le CV, il faut toujours passer par l’ordinateur et les algorithmes. Il faut retravailler les mots clés, savoir comment les compétences correspondent aux algorithmes, pour que l’humain finalement le reçoive. »

Une autre animation, « Booste ton image », était menée par Séverine du studio S2Griff. La photographe assurait pour Val d’Europe agglo un shooting photo gratuit, accompagné d’explications sur les poses, le dynamisme dans l’image. Séverine proposait une série de photos à utiliser différemment. Elle conseillait de ne pas mettre la même photo sur son CV, sur LinkedIn et sur les réseaux sociaux comme Instagram. Elle déclare : « Grâce à la même série, les employeurs reconnaissent quand même le candidat, sans voir toujours la même photo. »

Lors de l'inauguration du rallye emploi, Thierry Cerri, le maire de Coupvray et premier vice-président de Val d’Europe agglomération délégué au développement économique, au tourisme et à l’emploi, a rappelé les grands chiffres : « Notre territoire compte aujourd’hui six mille trois cents entreprises pour quelques quarante-quatre mille emplois. C’est 48 % d’emplois de plus en dix ans. Quarante-quatre mille emplois pour trente-sept mille actifs, cela signifie que le Val d’Europe offre 1,2 emploi par actif. En théorie, au Val d’Europe, chaque personne en âge de travailler pourrait dans l’absolu trouver un emploi sur son lieu de vie... Le rallye dynamise le recrutement local pour les entreprises valeuropéennes en croisant l’offre et la demande et en rendant public le marché caché qui représente près de 70% des offres d’emploi. Il permet surtout de faire se rencontrer les gens, un principe qui figure dans l’ADN de notre territoire. Il ouvre les portes des entreprises, invite à les faire découvrir, fait aussi tomber des a priori en modifiant les représentations parfois négatives que peuvent avoir les employeurs à l’égard des chercheurs d’emploi et les chercheurs d’emploi à l’égard des employeurs. »

Philippe Descrouet, président de Val d'Europe agglomération, est revenu sur la principale difficulté actuelle, le recrutement : « Nous avons un beau territoire, malheureusement il y a une pénurie de main d’œuvre. Val d’Europe a besoin de main d’œuvre tournée vers le commerce et le tourisme qui représentent près de 70 % de l'activité. Les restaurants ont un mal de chien à recruter. Le secteur est incroyablement dynamique, mais on retrouve toujours le même problème : l’emploi. On travaille pour faire venir des entreprises dans des métiers différents. L’objectif, c’est un habitant, un emploi. »   

Nathalie Tortrat, conseillère régionale, complète : « Il y a beaucoup de tension sur le marché de l’emploi. Beaucoup d’entreprises cherchent mais n’arrivent pas à recruter. Pour autant, il y a beaucoup de chômeurs qui cherchent… C'est la preuve de l'inadéquation entre l’offre et la demande. C’est à se demander  si la formation que l’on dispense aujourd’hui à nos jeunes est en phase avec le marché du travail. »

Le directeur territorial délégué Pôle emploi Seine-et-Marne Nord, Philippe Carpentier, a, quant à lui, précisé que Pôle emploi avait contacté douze mille demandeurs d’emploi en lien avec les offres du rallye. Le stand de Pôle emploi avait déjà reçu cinquante personnes en deux heures, jeudi, dans la matinée.

Dernière modification le vendredi, 06/05/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°50 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top