Saint-Soupplets ► [Vidéo] L’exposition Juste un Reg’Art est revenue avec quatre cents œuvres

Saint-Soupplets ► [Vidéo] L’exposition Juste un Reg’Art est revenue avec quatre cents œuvres © Magjournal 77

Peintures, photographies, sculptures et arts créatifs ont été exposés dans la salle Claude-Maurice de Saint-Soupplets, vendredi 8 avril, à l'occasion de l'événement "Juste un Reg’Art". Durant trois jours, les visiteurs ont pu admirer les diverses œuvres choisies par les artistes.

Christine Delavaquerie, adjointe au maire, déléguée aux affaires culturelles, était ravie de présenter à nouveau des œuvres au public : « Voilà deux ans que nous attendions de pouvoir accueillir les artistes pour Juste un Reg’Art. Vingt-neuf peintres, seize photographes et sept sculpteurs ou artistes créatifs ont répondu présent et proposent quatre cents œuvres pour l’exposition. »

Lucas, 7 ans, accompagnait son père exposant, Jérémy Van Cauteren, chasseur d’orages. Il parle des photographies avec beaucoup de connaissances : « J’accompagne mon papa lorsqu’il part faire des photos d’orages. Moi aussi je fais des photos. » 

Catherine et Brigitte, d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), présentaient leurs sculptures : « L’exposition est belle, fournie et de qualité. C'est la première fois que nous participons à l'exposition et nous espérons déjà pouvoir revenir l’année prochaine. »

Bannière articles 2-2 Kinésio du 16 avril au 2 septembre 2022

Maëlys Espanol était la plus jeune des exposants. Elle proposait des photos de la capitale, de nuit, en noir et blanc. A 13 ans, elle est entrée au club photo de Saint-Soupplets avec l’idée d’en faire son métier. Aujourd’hui, à 18 ans, elle étudie dans une école de photographie à Paris et son rêve est toujours ancré : « La photo est une passion et un plaisir depuis toujours. J’apprends encore, tous les jours, et j’espère réussir dans la vie à travers ma passion. » 

Une quarantaine de collégiens ont participé à un projet autour de la photographie. Il s'agissait d'un échange culturel entre eux et un artiste peintre, calligraphe et photographe de Tokyo, Masaki Kawaura. Malgré la distance de dix mille kilomètres, les élèves ont mis en pratique les conseils de l’artiste et ont pu proposer des photos pour l’exposition. 

La Clé de Sol, école de musique de la commune, était au vernissage et quelques morceaux ont été interprétés par les élèves : flûte irlandaise ou clavier ont ravi l’ouïe des visiteurs.

L’art visuel était accompagné de musique et de poésie. Samedi, en fin de journée, les membres de l’association Les Adex de Nanteuil-le-Haudouin ont lu des textes ou poèmes écrits sur les œuvres : pendant deux heures, Pierre et Patricia avaient observé les peintures, sculptures, photographies, et retranscrit sur leurs petits carnets les mots inspirés.  

Dernière modification le mardi, 12/04/2022

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°50 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top