Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] La ville a accueilli la première étape du challenge du Ruban Rose

Saint-Thibault-des-Vignes ► [Vidéo] La ville a accueilli la première étape du challenge du Ruban Rose © Magjournal 77

Deux cents marcheurs et coureurs ont parcouru cinq kilomètres pour promouvoir la prévention du cancer du sein, samedi 18 juin, à Saint-Thibault-des-Vignes. Ils participaient à la première étape du challenge du Ruban rose.

La commune a accueilli la première étape du challenge du Ruban rose. Cent coureurs et cent marcheurs ont parcouru cinq kilomètres pour promouvoir la prévention du cancer du sein. La manifestation a pu avoir lieu malgré la canicule car le parcours était entièrement à l'ombre et les bouteilles d'eau étaient distribuées en abondance.

Solène, chargée de prévention au centre de dépistage du cancer de Seine-et-Marne, déclare : «Je suis là pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein. À partir de 50 ans, la mammographie et avant l'autopalpation, quels sont les gestes, à quelle fréquence, vers quel professionnel de santé se tourner ?... »

Yves, membre de l'association du Ruban rose, indique  « On court et on marche sans esprit de compétition, car le sport est bon pour la santé. On a plusieurs courses, la première à Saint-Thibault-des-Vignes, la deuxième à Lille, puis, à Bordeaux. » Si les droits d'inscription sont reversés entièrement à l'association, il explique qu’à Saint-Thibault-des-Vignes l’objectif n'est pas financier mais informatif. Sur des grandes villes comme Bordeaux et Lille, la recette sera plus importante.

Frédéric, responsable du service des sports à la mairie, déclare : «On n'est pas peu fiers. Une petite commune comme Saint-Thibault est à côté de Lille et Bordeaux. On est sur du sport-santé et cela fait partie du concept Saint-Thibault  ‘ville active et sportive’ que l'on développe depuis plus de quatre ans. »

L'Intermarché de Saint Thibault a fourni gracieusement les bouteilles d'eau et autres consommables.

Le cancer du sein tue encore une personne toutes les heures en France. Cependant, il est aussi celui dont le taux de rémission à cinq ans est le plus élevé s'il est pris en charge en temps utile. Son dépistage le plus tôt possible est donc primordial.

Dernière modification le mardi, 21/06/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top