Oissery ► [Vidéo] La nouvelle station d’épuration intercommunale est "plus écologique et plus économique"

Oissery ► [Vidéo] La nouvelle station d’épuration intercommunale est "plus écologique et plus économique"© Magjournal 77

 

La station d’épuration intercommunale inaugurée vendredi 1er juillet, à Oissery, dispose des dernières technologies pour supprimer les nuisances olfactives, sonores et visuelles. Elle permet également de réduire la consommation en énergie et en eau. 

 

La station d’épuration qui traite depuis février les eaux usées de Oissery et de Saint-Pathus et les rejette dans la Thérouanne est considérée comme « une vitrine écologique ». L’ouvrage fonctionne sans nuisances et il est aussi caractérisé par son esthétisme architectural et son ergonomie. La station d’Oissery est le deuxième ouvrage du même type en France, considérée comme la plus innovante.

 

Le concept ultra moderne, nommé Nereda, a été élaboré en France par la société Sources, quatrième entreprise nationale de traitement de l’eau. Patrick Billette, son président directeur général, explique le procédé: « Il s’agit d’un élevage de bactéries à trois niveaux de fonctionnement. Le premier permet d’éliminer la pollution carbonée, le deuxième, la pollution azotée et le dernier, la pollution phosphatée. Le procédé, dit à boue granulaire, assure une meilleure décantation, une élimination biologique du phosphore et une réduction de la consommation d'électricité. C’est nouveau, ça va changer l’image des stations d’épuration qu’on avait autrefois avec des grands bassins.... On est capable de construire avec des coûts économiques équivalents des stations plus performantes et plus économiques en électricité, en réactifs et en eau potable.  » La station peut traiter les eaux usées de douze mille habitants. 

Les boues extraites du traitement des eaux sont déshydratées par une centrifugeuse et sont valorisées par compostage. 

La nouvelle station est construite sur le même site que l’ancienne. Jean-Louis Durand, le président de la communauté de communes Plaines et Monts de France, rappelle : « L’inauguration de l’ouvrage est le résultat d’un long parcours. Nous avons décidé, en 2018, de construire une nouvelle station. Le système innovant proposé par la société Sources entrait dans notre philosophie de travailler pour l’environnement et les économies d’énergies. On a pris le risque de l’innovation et on ne s’est pas trompé. » 

Le coût de l’opération est de 5 167 894 euros, financé à hauteur de 2 millions d’euros par la communauté de communes. L’Agence de l’eau participe à hauteur de 46% du budget (Etat) et le Conseil départemental, 17%. 

 

Dernière modification le dimanche, 31/07/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top