Saint-Soupplets ► [Vidéo] Pèlerinage de la chapelle Saint-Leu : la Lyre Sulpicienne a accompagné les fidèles

Saint-Soupplets ► [Vidéo] Pèlerinage de la chapelle Saint-Leu : la Lyre Sulpicienne a accompagné les fidèles© Magjournal 77

Les fidèles catholiques, venus pour le traditionnel pèlerinage de la chapelle Saint-Leu à Saint-Soupplets, ont été accompagnés par la fanfare de la commune, dimanche 4 septembre. La Lyre Sulpicienne était aux côtés de la chorale de Saint-Pathus pour animer la procession et la messe en plein-air.

 

Pour Bruno Machet, président de l’association pour la sauvegarde et la réhabilitation de la chapelle Saint-Leu, le pèlerinage prend un peu plus de place chaque annéegrâce aux intervenants. : « Nous avons proposé à la Lyre Sulpicienne de nous accompagner tout au long du pèlerinage pour apporter une plus-value largement appréciée par les fidèles. » Ainsi, lors de l’action de grâce, l’Ave Maria de Schubert interprété à la trompette par Christophe Machet a résonné dans le parc où la messe était célébrée.

Le départ de la procession a eu lieu devant l’église Saint-Sulpice de la commune. Elle a été conduite par le père Jozef Bodziony, vice-recteur de la cathédrale Saint-Etienne de Meaux, qui  a également présidé la messe devant la chapelle Saint-Leu. Il était accompagné du père Piotr Kacprowski, curé responsable du pôle missionnaire, ainsi que du diacre Joseph Dossou Yovo.

Avant de se rendre à la chapelle, un arrêt a été fait devant la résidence Les Bruyères. La Lyre Sulpicienne a interprété un morceau avant que le père Jozef bénisse les pensionnaires venus à sa rencontre pour l’occasion. La marche a ensuite repris en direction de la chapelle où la messe a été célébrée.

Justine a tenu à témoigner de sa guérison qu’elle attribue au précédent pèlerinage. Aide-soignante, elle souffrait du dos et des articulations : elle devait éviter de bouger pour limiter la douleur. Pour elle, la situation est claire : « J’ai bénéficié d’une guérison miraculeuse. » Un membre de sa famille l’avaitinvitée à venir au pèlerinage afin de prier. Malgré la douleur qui la terrassait, elle s’y était rendue, a fini par s'agenouiller tellement elle souffrait et puis elle a prié... C'est là que ses douleurs ont disparu.

 

Dernière modification le lundi, 19/09/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top