Vaires-sur-Marne ► [Vidéo] Danielle de Galambert n’a pas voulu d’un poteau électrique devant chez elle

Vaires-sur-Marne ► [Vidéo] Danielle de Galambert n’a pas voulu d’un poteau électrique devant chez elle© Magjournal 77

Danielle de Galambert a réussi à faire plier Enedis qui voulait planter un poteau électrique en plein milieu de la grille de sa maison, à Vaires-sur-Marne. Jeudi 1er septembre, elle raconte le « parcours du combattant » qu’elle a dû subir. 

 

L’histoire de Danielle pourrait se résumer à celle du pot de terre contre le pot de fer pour un poteau mal planté. Enedis avait décidé d'installer un poteau électrique en ciment en plein milieu de la grille de sa maison, à Vaires-sur-Marne. Danielle raconte : « Mercredi 8 juin, je rentrais de l’hôpital avec mon fils quand nous avons vu des ouvriers creuser deux trous devant ma maison. Ils nous ont dit que c’était pour y dresser un poteau électrique. » 

Pour Danielle, il était hors de question de se laisser faire. Un poteau en plein milieu de la maison n’est pas esthétique, et surtout il lui aurait fait perdre de la valeur. Elle explique : « Si je devais vendre ma maison, les futurs occupants n’auraient pas pu aménager un accès pour leur voiture. » La Vairoise fait également remarquer que tous les poteaux sont érigés à la limite cadastrale de chaque maison, pas en plein milieu. 

Toutefois, l’entreprise nationale n’entendait pas céder et mettait en avant l’utilité publique. La propriétaire a écrit au maire de la commune et son fils a mis en ligne une pétition sur change.org. Elle a également demandé par une action en référé l’intervention de la justice. Le jugement a été dans un premier temps reporté, et Danielle se souvient de ces jours « difficiles »: « C’était pour moi une mauvaise période. J’étais angoissée, stressée. Je ne dormais pas la nuit. » 

Le stress est monté d’un cran lorsqu’elle a vu des ouvriers creuser une fosse devant sa propriété. « Ils n’avaient même pas respecté les dates du début du chantier inscrites dans l’arrêté des travaux », indique la propriétaire qui avait réussi, ce jour-là, à faire partir les ouvriers. 

Sa détermination et sa persévérance ont permis de faire reculer Enedis qui a finalement entrepris des travaux pour faire poser un poteau derrière un muret, mardi 23 août.  

  

Dernière modification le mardi, 13/09/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top