Serris ► [Vidéo] Les enseignants ont été mis à l’honneur pour les 30 ans de l’école Jean-de-la-Fontaine

Serris ► [Vidéo] Les enseignants ont été mis à l’honneur pour les 30 ans de l’école Jean-de-la-Fontaine© Magjournal 77

Le premier groupe scolaire du bourg, à Serris, a fêté ses 30 ans, vendredi 23 septembre. La soirée anniversaire a mis à l’honneur les enseignants et a permis aux anciens élèves de se retrouver. 

L’école primaire et maternelle Jean-de-la-Fontaine a été inaugurée en 1992 par le syndicat d’agglomération nouvelle des Portes de la Brie, devenu Val d’Europe agglomération. A l’intérieur de l’école re-décorée en salle de bal de fin d’année, la municipalité a souhaité, à l’occasion de cet anniversaire, mettre à l’honneur les enseignants, et en particulier l’actuel directeur de l’école, Jacques Bouvrot. En effet, le professeur enseigne à l’école Jean-de-la-Fontaine depuis son inauguration et a connu mille cinq cent onze élèves de Serris. Il compte bien y rester jusqu’à sa retraite. Les anciens élèves se souviennent de lui comme d’un « maître sévère mais juste". Le maire de la commune, Philippe Descrouet, déclare : « Jacques est particulièreemnt impliqué dans la commune. Il a créé, entre autre,le premier club de tennis de table. Son engagement est sans faille. Il a été le premier à accueillir les enfants des personnels prioritaires pendant le premier confinement. » Le maire lui a remis la médaille de la Ville. 

Evelyne  Beauné et Patrice Le Dévéhat, respectivement directrice de l’école maternelle et directeur de l’école élémentaire en 1992, et désormais retraités, ont également été mis à l’honneur. 

La soirée a été surtout marquée par les retrouvailles entre les premiers élèves qui ont fréquenté l’école et leurs enseignants. Certains travaillent dans l’informatique, d’autres sont devenus avocat ou encore infirmière, mais tous ont été marqués par leur passage à Jean-de-la-Fontaine. Beaucoup vivent encore dans la commune ou dans la région. Les enseignants avaient du mal à reconnaitre les trentenaires qu’ils avaient connus âgés de 3 ou 6 ans. Evelyne Beauné avoue : « Certains visages me semblent familiers. » Et il a fallu que l’ancien élève donne son nom pour que la mémoire lui revienne. 

Le maire a tenu à célébrer les trente ans de l’école. Il explique : « Au début, il s’agissait d’un pré-fabriqué dans une ville de mille habitants. Je voulais marquer l’événement. Il faut se souvenir du passé pour construire l’avenir. » Ses trois enfants ont fréquenté l’école et ont connu les enseignants mis à l’honneur. La ville dispose actuellement de cinq groupes scolaires. 

 

Dernière modification le mardi, 27/09/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top