Meaux ► [Vidéo] La Ville économise l’énergie

Meaux ► [Vidéo] La Ville économise l’énergie© Magjournal 77

Les économies d’énergie sont au « cœur de la politique municipale » selon Jean-François Copé, le maire de Meaux, qui a annoncé un plan ambitieux, lundi 26 septembre. 

Meaux doit faire des économies d'énergie. Jean-François Copé déclare : « Du fait de ce qu'il est convenu d'appeler la guerre en Ukraine, nous nous trouvons aujourd'hui avec des dépenses de fluides qui, si nous n'agissons pas, vont augmenter de l'ordre de 50 % sur l'ensemble de nos communes d'ici 2023. » Sans solution pour réduire la consommation d'énergie, les dépenses de fluides passeraient de trois millions neuf cent mille euros en 2021 à six millions d'euros en 2023.

La Ville a signé une convention avec Enedis pour lutter contre la précarité énergétique. Elle permettra de mieux identifier les foyers en difficulté ou ceux ayant une trop grande consommation, afin de les accompagner et chercher avec eux des solutions pour faire des économies d’électricité.

La municipalité a déjà mis en place des outils de suivi de la consommation du carburant de ses véhicules, elle a acheté des véhicules électriques et des bennes à ordures ménagères qui roulent au colza. Le transport en bus des enfants vers les piscines et médiathèques est rationalisé : ceux qui sont à moins de dix minutes de l'équipement y vont à pied. Cela représente une économie estimée à quarante-six mille euros par an. 

Un soin tout particulier est apporté à la consommation d'eau avec un réseau d'eau potable très performant, qui est de 94,7 % alors qu’il est en moyenne de 80 % en France. La ville dispose de trois récupérateurs d'eau de pluie pour arroser les plantes et nettoyer les rues.

La géothermie chauffe plus dix-huit mille foyers et bâtiments municipaux et le barrage hydroélectrique en cours de construction, qui sera livré fin 2024, produira la consommation de deux mille deux cents foyers.

La municipalité ne veut pas de bâtiments publics « passoires thermiques » et elle améliore leurs performances énergétiques avec l'isolation des murs, des toitures, des tuyaux, avec l'éclairage Led basse consommation et la mise en place de nouveaux radiateurs.

L’éclairage public est également surveillé. Jean-François Copé insiste : « Systématiquement, toutes les ampoules cassées sont remplacées par des ampoules Led». Mille éclairages ont été passés en Led depuis janvier 2022. 

La Ville va prendre la décision immédiate de baisser la température de un ou deux degrés dans les piscines, les bureaux et les bâtiments municipaux, sauf dans les  salles de classe, les crèches, Terfaux et les clubs seniors. Les éclairages extérieurs des bâtiments publics seront éteints dès 22 h 30 mais, pour des raisons de sécurité, l'éclairage des voies publiques restera allumé toute la nuit. Un audit, qui sera rendu fin octobre, fera le diagnostic thermique des bâtiments scolaires.

Au niveau de l'eau chez les particuliers, un dispositif de télétransmission sera installé  permettant de voir les problèmes de fuite ou de surconsommation très régulièrement.

Durant les fêtes de Noël 2022, un tiers de l'éclairage sera totalement coupé le soir à partir de 22 h 30. Il n'y aura pas de patinoire, laquelle consomme énormément d'énergie. D'autres animations seront proposées en remplacement.

Dans ce contexte d’économie, la piétonisation de la place de l’Hôtel de Ville, qui est estimée à trois millions d’euros, est remise à plus tard.

 

 

Dernière modification le mardi, 01/11/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top