Bailly-Romainvilliers ► [Vidéo] The Store Canada & États-Unis apporte l’esprit du « nouveau monde » en Seine-et-Marne

Bailly-Romainvilliers ► [Vidéo] The Store Canada & États-Unis apporte l’esprit du « nouveau monde » en Seine-et-Marne© Magjournal 77

The Store Canada & États-Unis a ouvert le 15 octobre. Le nouveau commerce propose des produits en provenance directe du Canada et des États-Unis. Rencontre avec Nicolas et Laurent, les propriétaires, jeudi 1er décembre, à Bailly-Romainvilliers.

 

Le boulevard des Sports s’est enrichi d’un nouveau commerce au concept inédit en Seine-et-Marne, le Store Canada & États-Unis. Lorsque le client passe la porte, il est immédiatement transporté sur le nouveau continent grâce à l’ambiance d’un Noël d’outre-Atlantique avec ses lumières et décorations rouges et vertes, des chants de fêtes de fin d’année et des senteurs chaudes d’hiver… Au comptoir, deux hommes au sourire et à l’accueil chaleureux : Laurent et Nicolas. Laurent a été régisseur à Disneyland Paris, Nicolas est un ancien libraire. Tous deux sont fans des États-Unis et du Canada. Ils ont même failli partir s’installer au Québec. Le projet ne s’étant pas réalisé, Nicolas explique : « Au lieu d’aller au Canada, on a ramené le Canada ici. Nous avons voulu rester dans une idée de general store, à l’américaine, un endroit, une épicerie où l’on peut acheter aussi bien du tissu, que des clous, de la farine... Bien-sûr, nous ne vendons pas de tissu, ni de clous, mais on peut entrer et se dire, je vais acheter une bougie, un plaid, un livre, tout cela autour du thème des États-Unis et du Canada. » Laurent ajoute : « On fait ce qu’on aime et on vend ce qu’on aime. Les amis qui nous connaissent bien nous retrouvent dans le magasin.»

Pour Anne Gbiorczyk, le maire de la commune, la nouvelle boutique "de grande qualité, originale et atypique vient compléter et enrichir l'offre des commerçants romaivillersois".

Le magasin est aménagé en différents rayons. L’épicerie est celui qui fonctionne le plus. Les gourmands y retrouvent tous les produits à base d’érable, en passant du sirop à la sauce barbecue ou encore à la moutarde. Les plus curieux peuvent gouter des tripes de bisons et les apprentis cuisiniers, se laisser tenter par des préparations pour pains (à l’ail, au miel…) ou gâteaux américains. Magjournal a d’ailleurs été accueilli avec un brookie au beurre de cacahuètes et chocolat. Nicolas indique : « Nous avons voulu présenter des produits connus et peu connus, faire découvrir des petits producteurs, des petits fabricants comme ‘Au pied de cochon’. » Laurent complète : « Nous connaissions pas mal de produits par nos voyages. On en a testé, puis on les a commandés. » Nicolas raconte : « Avant d’ouvrir le magasin, on a voulu tester effectivement certains produits pour voir si l’idée n’était pas totalement folle. On a organisé quelques soirées tests avec des amis, à la fois pour nous dire si le prix envisagé était bon, si les produits qu’on présentait étaient bons aussi. Cela nous a permis de faire le tri et de voir ce que les gens attendaient. On a fait appel aux gens du coin sur internet. Nous avons eu quatre-cents réponses qui nous ont permis d’orienter les rayons. »  

A côté, le rayon bougies et cosmétiques rend honneur aux odorats les plus sensibles. Des clients viennent même acheter des bougies aux senteurs gourmandes et épicées spécialement pour les mettre dans leurs armoires. Laurent et Nicolas sont fiers d’y présenter une spécialité canadienne : la typique bougie à l’érable, à l’odeur douce, vendue dans la boite de conserve du sirop.

Les deux acolytes ont aussi développé un rayon d’artisanat indien, importé sans intermédiaire. Poteries, attrape-rêves, amulettes et bijoux faits main arrivent directement sur l’ancien continent. Enfin, Nicolas n’a pas résisté à aménager un coin librairie pour le plus grand plaisir des anglophones qui peuvent y retrouver des titres de nouveautés ou best-sellers.

Betti est arrivée en fin de journée, après son travail. Cliente déjà fidèle, « depuis le début », elle parle tellement de la boutique que ses amis lui ont demandé de passer y prendre certains produits pour eux : « Je viens chercher des produits super originaux, de qualité que l’on ne trouve nulle part ailleurs, pour soi, pour offrir. C’est juste la bonne adresse. J’y achète principalement des bougies, pleins de choses qui sentent bon, parce que les odeurs sont exceptionnelles, et des petits trucs pour les oiseaux… Les cookies sont à se damner. Le plus dur est de ne rien prendre. »

Nicolas et Laurent souhaitent instaurer un esprit de communauté autour de leur concept. Ils offrent le café à ceux qui viennent acheter un cookie au beurre de cacahuète ou d’érable : « On voudrait développer une communauté, comme aux États-Unis, une communauté de personnes autour du magasin, qui se rencontrent, qui se parlent. C’est ce qui se produit quand on a deux fans de western qui arrivent , qui ne se connaissent pas et qui se rencontrent dans le rayon à l’entrée du magasin… Pareil en épicerie quand des gens parlent autour d’une bouteille d’alcool..." 

Un système de fidélité par tickets a été mis en place et le commerce accueille déjà près de cent cinquante à deux cents visiteurs par jour, le week-end.

Dernière modification le samedi, 07/01/2023

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top