×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Chelles ► La brocante aux Coudreaux sous protection

La brocante s'est bien tenue, dimanche 9 octobre, au quartier des Coudreaux à Chelles mais elle a été transférée sur le parking de la piscine municipale en raison des mesures de sécurité exigées par la préfecture de Seine-et-Marne.

L'organisation du traditionnel troc et puces d'automne de Chelles a failli "tomber à l'eau".  "Il a fallu trouver l'emplacement du parking de la piscine pour éviter son annulation par le préfet de Seine-et-Marne" explique un organisateur. En effet, en raison du renforcement du plan vigipirate et de la prorogation de l'état d'urgence, l'Etat demande des garanties à chaque événement public et de plein-air. Il était impossible pour la 27e édition de la brocante de rester sur l'avenue des Sciences comme les années précédentes. Selon la mairie, il aurait fallu bloquer quatorze rues et mobiliser vingt-huit agents de police. Le parking de la piscine a été jugé suffisamment sûr et a été accepté par les services préfectoraux.
Cinq points de contrôle
Dès 9 heures du matin, pas moins de cinq points de contrôle ont été installés à travers les rues menant vers le parking de la piscine Robert-Préault où des bénévoles et des fonctionnaires de police municipale vérifiaient les sacs. Des camions municipaux et des voitures de la police municipale ont été garés de manière à barrer la rue Hénin et empêcher l'intrusion de véhicules.

Le nombre des exposants a été réduit de moitié. Seulement 200 exposants ont pu installer leurs étals faute d'emplacements suffisants. Les mesures de sécurité ont été malgré tout bien accueillies par les chineurs et les vendeurs. La fréquentation n'a quant à elle pas baissé. "Nous sommes rassurés et pouvons tranquillement déambuler parmi les stands" confie Dany, un habitant du quartier. Michel, un autre Chellois est plutôt déçu mais compréhensif : "Il n'y avait plus de place pour moi. J'avais pourtant tout mis de côté pour pouvoir vendre mes affaires mais avec les risques d'attentat, on ne pouvait pas faire autrement".

La brocante est organisée par le comité de liaison et d'animation des Coudreaux (CLAC) en collaboration avec le club USO course à pied.

[gallery size="large" type="slideshow" ids="32296,32297,32295"]

 

 

Le Pin ► Brocante : les exposants ont échappé à la pluie

 

Outre le salon Un livre pour l’été qui se tenait au même moment à la salle polyvalente Nicole-Paris, la municipalité du Pin proposait, dimanche 5 juin, la traditionnelle brocante annuelle.

Celle-ci se tenait pour la deuxième année consécutive sur le stade rue d’Enfer. Ils étaient une cinquantaine, contre 85 en 2015, à avoir eu le courage d’exposer, défiant ainsi une météo vraiment peu encline à flirter avec le soleil.

Cette fois-ci, ce n’était pas la poussière du stade qui a gêné les exposants et visiteurs, mais plutôt le sol complètement détrempé après les pluies continuelles. L'inconvénient n’a tout de même pas empêché les chineurs, qu’ils soient débutants ou confirmés, de se lancer à la recherche de la pièce rare et convoitée parmi les stands regorgeant de vêtements, livres, bibelots, vaisselles, jeux, jouets, DVD…

Buvette et restauration étaient assurées par les bénévoles du comité des fêtes.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="26068,26066,26067"]

 

Poincy ► La brocante : 30 ans et tous ses stands !

La brocante de Poincy, qui s'est tenue dimanche 8 mai, a célébré son 30e anniversaire. Près de 550 exposants étaient installés sur le terrain des sports du village.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=IlQUPtXVdwk]

Il était difficile de se frayer un chemin tant chineurs et dénicheurs de bonnes affaires étaient venus nombreux. La manifestation était orchestrée par l'amicale scolaire du village.

La présidente de l'amicale, Evelyne Tillmann, directrice de l'école à la retraite depuis le 1er septembre, explique : "Lorsque nous avons lancé la brocante, il y a 30 ans, nous étions cinquante, puis l'événement s'est peu à peu développé grâce à l'engouement des gens pour les vide-greniers. Nous sommes désormais bien implantés. L'organisation est bien rodée. A chaque instant, on peut m'appeler soit par téléphone soit par talkie-walkie".

La brocante de Poincy est ainsi devenue l'une des plus importantes de la région. A côté des étals de bric-à-brac et des marchands d'objets en tous genres, des manèges, des trampolines, des jeux d'adresse et des structures gonflables avaient même été mis en place pour satisfaire les plus jeunes. Les bénévoles de l'amicale vendaient des sandwichs, des frites et des boissons.

Des chineurs et des exposants
Les familles étaient venues par centaines des communes alentours : Meaux, Saint-Soupplets, Trilport... mais aussi de plus loin. Ainsi, Pierre et Sophie sont repartis chez eux, à La-Ferté-sous-Jouarre, les bras chargés de sacs. Le couple a confié : "On trouve vraiment de tout ici et surtout des vêtements pour bébé. Nous sommes venus très tôt pour avoir du choix".

Anne-Marie, une habitante du village, tenait quant à elle un stand. Le visage rougi par le soleil et la chaleur, elle a constaté : "Il y a vraiment encore plus de monde que d'habitude. Les allées sont même devenues trop étroites ! "

Pendant ce temps, à quelques mètres, Bryan avait apparemment trouvé son bonheur devant une table remplie de Playmobils. Comme un vrai collectionneur, l'adolescent a même remarqué "quelques modèles rares".

Certains professionnels sont des habitués des lieux puisqu'ils y reviennent chaque année. Ainsi, Simone et Thierry font partie des plus anciens et ont toujours le même emplacement.

Quant à Jacques et Nathalie, ils n'ont manqué aucune brocante à Poincy depuis 20 ans. De leur stand de pêche aux canards, ils ont vu grandir les enfants du village. Au fil des années, des liens d'amitié se sont même tissés entre exposants, organisateurs et clients.

[gallery size="large" type="slideshow" ids="24003,24008,24011,24005,24006,24007,24009,24004"]

 

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top