Nantouillet ► Conseil communautaire : première séance délocalisée

Yannick Urbaniak, le maire de Nantouillet, a accueilli la première séance délocalisée du conseil communautaire, lundi 30 mai.

Après le démantèlement de la CCPMF (communauté de communes Plaines et monts de France), les vingt communes restantes se sont réunies pour leur quatrième conseil, cette fois hors du siège toujours situé à Dammartin-en-Goële.

Présidé par Jean-Louis Durand, maire de Marchémoret, le conseil a délibéré sur la création de la commission intercommunale des impôts directs qui se substitue aux commissions communales, a attribué des subventions et voté différentes conventions de ses domaines de compétence, eau, assainissement, petite enfance…

Cependant, la période de transition n'est pas simple avec le déplacement de dix-sept communes de la CCPMF vers la Carpf (Communauté d’Agglomérations de Roissy et des Pays de France)… Au chapitre finances, "malgré des reports d’investissements mis en place dès janvier, et bien que les mandatements aient débuté rapidement sur l’exercice 2016", comme le rappellent les élus, la direction départementale des finances a refusé le mandatement pour les dix-sept exilées à la Carpf, en dépit de la convention liant les deux intercommunalités.

Le conseil a précisé à nouveau la liste des engagements "qui incombent à la fois aux 17 communes parties et aux vingt restantes, pour répondre aux nouvelles exigences de la direction départementale des finances.

"La CCPMF remplit aussi son rôle pour ses anciennes terres, en attendant que la Carpf se mette en place et finalise ses statuts. Ainsi, si elle ne participe pas financièrement à l’aménagement du giratoire de la RD13 entre Othis et Dammartin, désormais incluses dans la Carpf, Plaines et monts de France exerce encore sa compétence assainissement et reste partie prenante" explique Jean-Louis Durand.

"Il faut rénover le gymnase d'Annet"
Le conseil communautaire s’accorde également à présenter la candidature d’Annet-sur-Marne pour l’obtention d’une subvention auprès du conseil départemental dans le cadre du contrat intercommunal de développement. L'interco souhaite en effet réaliser des travaux de réfection de chauffage et de toiture pour le gymnase d'Annet. Son maire, Christian Marchandeau, indique : « Ces travaux sont urgents, la commune n’a plus les moyens. S'il existe en principe un fond de soutien de l’Etat qui théoriquement nous aiderait à financer ce type de nécessité, il faut savoir que sur les 514 communes de Seine-et-Marne, la moitié a déposé un dossier mais seules huit communes ont obtenu un accord... »

Le prochain conseil communautaire de la CCPMF, se tiendra lundi 27 juin, à Oissery.

CCPMF

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°36 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top