Hélène Rousseaux

Hélène Rousseaux

26 jeunes élus du Conseil communal d’enfants (CCE) de Villeparisis ont participé à la cérémonie du ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe à Paris, samedi 20 juin.

Accompagnés de six élus adultes, les conseillers juniors ont défilé sur les Champs-Élysée aux côtés de 800 personnes parmi lesquelles figuraient Patrick Kanner, le ministre de la Ville de la Jeunesse et des Sports, des athlètes de haut niveau valides et invalides et des médaillés de la Jeunesse et des Sports et de l’Engagement Associatif.

« Lana, Juliette et Yann, tous membres du CCE, ont même été choisis pour faire la photo officielle de fin de cérémonie » racontent les élus.

Lieu d’échange d’idées, le Conseil communal d’enfants permet aux jeunes de participer à la vie locale de leur ville. Répartis en trois commissions (Sports et loisirs, Environnement et Solidarité), les élus juniors s’expriment au nom de tous les enfants et élaborent des projets.

Retrouvez les enfants à leur plénière de mi-mandat qui s'est déroulée le 9 juin, avec le maire, Hervé Touguet et Axelle Bridoux, adjointe au maire chargée du CCE sur ce lien

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="5158,5159"]

La  municipalité de Monthyon a offert des cadeaux de fin d'année aux enfants de la de CM2 du groupe scolaire Marcel-Pagnol, samedi 20 juin. Les écoliers et leurs parents ont été conviés à l'ancienne mairie pour l'occasion. Les futurs collégiens, qui vont entrer en sixième en septembre, ont chacun reçu une calculatrice et un globe terrestre. Une collation a suivi la cérémonie. 
dicos
 

Samedi 27 juin à 20 heures, l'entrée à la dernière soirée en hommage aux Beatles sera gratuite. Les groupes de la compilation se produiront sur scène et interpréteront une reprise. Ils clôtureront le mois d'hommage au groupe mythique.

Depuis le 29 mai, les Cuizines ont clamé "leurs amours" pour les Beatles en proposant plusieurs rendez-vous en association avec la médiathèque de Chelles et le cinéma le Cosmos. Une compilation de reprises par des groupes des studios de répétition des Cuizines sera éditée pour l’occasion et disponible le 27 juin lors du 13e anniversaire de la structure.

Tous les deux ans, les Cuizines proposent aux groupes de ses studios de reprendre un morceau pour rendre hommage à un artiste, un lieu ou un évènement.

Les Cuizines, scène de musiques actuelles 38, rue de la Haute-Borne, 77500 Chelles

TÉL. 01 60 93 04 70. E-MAIL : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accès personnes à mobilité réduite

© photo Yashu

Le festival de l'eau va se dérouler à Meaux, les 27 et 28 juin. Le rendez-vous est fixé quai Sadi-Carnot, en bord de Marne, et proposera de multiples activités nautiques et terrestres : jeux d’enfants, spectacles, concerts et restauration en terrasse.

Les activités nautiques

Mini zodiacs Baptême en zodiacs 4 et 6 CV Parc pédal’eaux 2 et 4 places Catamaran croisière pour personnes à mobilité réduite et seniors Réservation possible pour les établissements spécialisés avec privatisation de l’activité Parc kayaks 2 places Compétition d’aviron Challenge Jacques Duroisin organisé par le Cercle Nautique Aviron Meaux et le collège Henri Dunant, dimanche à partir de 13 heures Démonstrations permanentes du CS Meaux Kayak Astérina Plongée Meaux avec baptême de plongée en bassin Démonstrations sportives de chiens Terre Neuve à 11h et 15h30 chaque jour 2 canapés tractés par bateau Sensations garanties, les pieds dans l’eau… !

La nouveauté 2015 : une croisière sur la Tournaisienne, dimanche à 10 heures, 14 et 17 heures. Durée 1 h 30. Départ du pont Foch, quai Jacques-Prévert Prolongé. Activité gratuite - Nombre de places limité à 160 personnes Durant l'été, le bateau sera ouvert aux particuliers chaque dimanche.

Les animations musicales

Funky jazz Association des départements d’outre-mer de Meaux Académie Danse de Meaux Fantastik Armada Concert de l’Accordéon Club de Meaux dimanche à 15 h 15 Spectacle musical sur scène samedi à 17 heures et dimanche à 16 h 30

Les animations pour les enfants

Nombreuses structures gonflables et jeux d’enfants Structures bambins 1 à 4 ans Bassin bateaux Mississippi Trampolines Manèges enfants et chaises volantes Parcours géant de billes les 2 jours avec tournoi et super finale le dimanche après-midi 2 jeux de sable pour enfants dans des bacs à sable aménagés à quai Balade à poney par le club hippique Meaux Grand jeu de dessin “dessine-moi un poisson” : enfants de - de 10 ans dépose ton dessin au stand de la direction des sports : un poisson rouge offert ! (dans la limite des stocks disponibles)

Les stands associatifs

CS Meaux Kayak Cercle nautique Meaux Aviron Model Club de Meaux Les Amis du Musée de la Grande Guerre L’AAPPMA du Pays de Meaux et ses environs L’AAPPMA de Varreddes Le club des jeunes peintres de Fublaines Jeunes Sapeurs Pompiers de Meaux Exposition des cartophiles du Pays de Meaux Association des départements d’outre mer de Meaux Amicale des Bretons de Meaux Randonnée pédestre organisée par Meldi rando (départ dimanche 9h - Plage de Meaux - arrivée 11h30 - Quai Sadi Carnot + dégustation de Brie de Meaux) Animations d’apiculture “Autour de la Ruche” avec découverte de la vie d’une ruche - vente de produits Vente de produits bretons par la Biscuiterie du Pays Bigouden 77FM la radio La plongée par Astérina plongée

La restauration

Restauration tout le week-end sur le pont Neuf aménagé en terrasse de café Repas moules frites, petite restauration en continu Crêpes, gaufres, glaces et barbe à papa

La sécurité nautique

Les maitres-nageurs sauveteurs du Pays de Meaux La brigade fluviale de la préfecture de police de Paris Nautic Center Meaux Contraste évènements nautiques

Même si le temps n'est pas au beau fixe alors qu'on vient d'entrer dans l'été, on a plus souvent qu'en hiver envie de bonnes salades bien fraîches... et de la vinaigrette qui va avec. Une vinaigrette pas trop chargée, un peu relevée tout de même. En voici une qui a été éprouvée, principalement sur de la salade verte en mélange à laquelle elle donne un joli brillant et un petit goût de paradis.

Prenez un bocal en verre qui ferme avec un couvercle. Ça peut être un bocal à cornichons vide et lavé. Versez-y un tiers d'huile d'olive, une giclée d'une autre huile plus neutre, trois (le nombre dépend de la quantité d'huile et de la taille du bocal) cuillerées à café bien pleines de moutarde mi-forte, le jus d'un ou deux citrons, une larme de vinaigre de Xérès. Vous n'êtes pas obligé de saler étant donné que la moutarde l'est déjà. Pour les amateurs de poivre, allez-y, ajoutez la dose qui vous convient. Jetez aussi dans le bocal un peu d'oignon rouge ou des petits oignons blancs frais émincés. Fermez bien le bocal, secouez. C'est fait ! vous n'avez plus qu'à verser sur la salade et remuer un peu pour en mettre sur toutes les feuilles.

Idée : La salade ainsi assaisonnée ira très bien avec un morceau de saumon grillé à la poêle ou au barbecue. Une fois le saumon cuit, placez-le tout simplement sur la salade. En plus ça sera joli !

 

Les élus de Plaines et monts de France n'arrivent toujours pas à se faire entendre du préfet de Région. Ils ont organisé une opération "mairie fermée" pour jeudi 25 juin. Ils veulent ainsi, dans la journée, marquer d'une action ferme leur opposition au projet de l'Etat qui prévoyait de scinder l'interco de trente-sept communes en deux : 17 partiraient avec le Val-d'Oise, les 20 qui restent devraient se débrouiller seules... Tout ça pour que le Val-d'Oise, qui compte des villes comme Gonesse, Sarcelles, Villiers-le-Bel, bénéficie des richesses que la Seine-et-Marne apporterait.

A la dernière grande réunion qui s'était déroulée il y a tout juste un mois, le député et maire de Claye-Souilly, Yves Albarello avait clairement expliqué au public qu'il entendait se ranger côté Val-d'Oise. Une partie facile à jouer pour le député qui semble calquer son pas sur celui du gouvernement.

Jean-François Copé, le député absent (qui s'est excusé) à la grande réunion et Jean-Jacques Barbaux, le président du Conseil départemental absent également (qui s'est aussi excusé) savaient-ils déjà alors que les uns continuaient à espérer le non démantèlement et que les autres voyaient déjà l'interco entière partir dans le Val-d'Oise ?

C'est en tout cas ainsi que les décideurs sembleraient se positionner, "avec tous les services en moins et l'augmentation des impôts locaux que la configuration impliquerait" comme l'ont fait encore remarquer les maires.

Certains, plutôt visionnaires ou alors dans le secret des dieux, ont déjà créé ou recréé des syndicats afin de pouvoir continuer à fonctionner sans être noyés dans l'immensité d'un bassin de population à plusieurs centaines de milliers d'habitants.

Les partages de territoires sur lesquels les dirigeants semblaient être tombés d'accord ont changé pour laisser la place à des rancœurs et des aigreurs du côté de ceux qui ont le sentiment de "s'être fait avoir" comme on l'entend chez des maires seine-et-marnais.

Il y a des bouts de ficelle tirés par-ci, tirés par-là. On pensait les voir arriver d'un côté et les voilà de l'autre. Tandis que certains s'interrogeront encore sur les réelles motivations des arrangements politico-économiques entre élus et fonctionnaires bien placés, les populations vont payer.

L'intégrité et la motivation de certains élus les poussent à continuer la bataille contre le changement massif de Plaines et monts de France.

Le 10 juillet aura lieu une autre CDCI (Commission départementale de la coopération intercommunale), ensuite une autre CRCI (Commission régionale de coopération intercommunale) et puis peut-être encore quelques autres réunions, pour déboucher sur, sans doute, ce qui a été mis au point de longue date.

Jeudi, même si les mairies de l'interco seront fermées, les services de la petite enfance, les garderies, les cantines, resteront ouverts, "afin de ne pas pénaliser la population" a précisé le président Rigault.

Lui et son premier vice-président, Alain Aubry clament d'une seule et même voix : "S'il le faut, nous n'en resteront pas là ! Nous irons plus loin et plus fort si c'est nécessaire pour se faire entendre plus haut !"

Des bras de fer en perspectives... Le pot de terre contre le pot de fer ?

 

Un tout nouveau réservoir d'eau potable vient d'être installé à Saint-Mard. Les 2 000 m3 sont nichés dans les bois des Sables, des terrains appartenant à la commune, de manière à ce que l'installation soit la plus discrète possible et ne vienne pas entacher le paysage. La position en hauteur du site permet également une bonne pression dans les tuyaux d'acheminement.

Daniel Dometz, le maire de la commune, indique : "Le réservoir est nécessaire pour renforcer la défense incendie du parc d'activité".

L'histoire de la réalisation du grand réservoir remonte à 2008, quand la ZAC de la Fontaine du Berger imposait au concessionnaire, la SARL du même nom, un réservoir de 1 000 m3. De son côté, le SIAEP (Syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable) de Dammartin-en-Goële présidé par Claude Houet (qui a succédé à Jean-Claude Geniès), entreprenait de réfléchir à l'amélioration globale du réseau et demandait de supprimer un des deux anciens réservoirs de 250 m3 chacun, déjà installés dans la même zone et devenus insuffisants.

Finalement, en 2013 (NDLA : cinq ans d'études tout de même !), le projet du réservoir de 1 000 m3 passant à 2 000 m3 était validé et répartissait le coût de l'affaire entre le concessionnaire de la ZAC et le syndicat, soit un peu plus d'un million d'euros répartis à raison de 190 390 € pour le syndicat et 880 280 pour le concessionnaire. La commune de Saint-Mard était, par voie de conséquence, exemptée de participation financière.

Daniel Dometz ajoute : "Le réservoir approvisionnera la ZAC ainsi qu'une partie de Saint-Mard. Il pourra le cas échéant dépanner d'autres communes. Il est alimenté par le forage de Moussy-le-Neuf et celui d'Annet-sur-Marne, ce qui fait qu'il ne risque pas de manquer d'eau."

Les travaux de construction du réservoir ont duré un an et demi. L'ouvrage a été réceptionné mercredi 17 juin et inauguré dans la foulée avec le sous-préfet de Meaux, Jean-Noël Humbert et l'aménageur de la ZAC, la société Rhéa.

SCMD large

Le Mesnil a fêté la musique pour la première fois cette année. La grande salle Maurice-Droy a résonné des notes de blues, rock et country du groupe Norwest, samedi soir 20 juin.  La soirée était organisée par le comité des fêtes créé l'année dernière, piloté par son président, Daniel Dambreville, et par la municipalité avec son premier adjoint, Jean-Paul Franquet. Avec le maire, Alain Aubry, ils s'accordent à déclarer "qu'avant, il n'y avait pas de comité des fêtes parce qu'il y avait d'autres priorités". Depuis septembre dernier, Isabelle Rigault-Camus, responsable de la communication, est venue s'ajouter aux effectifs de la mairie et, pour les élus, "elle donne une sacrée impulsion aux animations pour le village". Dorénavant, Le Mesnil, stimulé, propose une animation chaque mois à ses habitants.

"Ce soir, il pourrait y avoir un peu plus de monde. Nous sommes environ 900 dans le village mais les gens ne sont pas encore habitués à ce que nous fêtions la musique. Pour ceux qui sont venus, c'est déjà bien !" s'enthousiasmait le maire, samedi soir tandis que les instruments donnaient de la voix et que les amateurs guinchaient sur la piste de danse.

Le lendemain, d'autres animations attendaient également les visiteurs, comme la brocante, les balade à poney, la pétanque, la fête foraine et des animations de rue avec les Gilles...

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18954,18953,18952,18951,18950,18949"]

 

La salle des associations a reçu l'exposition du Pixel foto club, samedi 20 et dimanche 21 juin. Les adhérents avec leur président Patrick Anceschi et des élus dont le maire, Frédéric Besnard, ont officialisé l'événement samedi. Les clichés, sur des thèmes libres, étaient aussi variés les uns que les autres,allant du portrait en noir et blanc et passant par les fleurs, les croix chrétiennes des cimetières ou monuments, les reflets, les pylônes, les lumières de la ville...

Cuisy a su s'attirer quelque aide des communes de Saint-Soupplets et Monthyon. D'ailleurs, une prochaine exposition est prévue pour le 27 septembre à Monthyon en même temps que la prestation de la chorale de Mareuil-Lès-Meaux.

Frédéric Besnard, natif de Cuisy et attaché au village, était enchanté de l'initiative du club photo : "Il faut que notre village vive. C'est bien que les habitants s'investissent dans la commune. J'aimerais bien que le club fasse plein de photos de Cuisy. Il y a de très belles vues ! "

Le maire et le club photo ne dissimulent pas l'espoir d'éventuelles subventions supplémentaires afin de faire perdurer l'animation "qui fait du bien et met le village et la région en valeur"...

[gallery type="rectangular" size="large" ids="4932,4933,4937,4936,4935,4934"]

Les membres de l'association Entreprendre à Tremblay (EAT) se sont réunis à l'occasion de l'assemblée générale annuelle. C'est le magnifique cadre du manoir de Gressy qui a accueilli l'événement, suivi d'un cocktail dans les jardins puis, à la nuit tombante, dans la salle de réception, lundi 15 juin.

L'association EAT porte ses 17 années d'existence comme un charme et attire régulièrement de nouveaux adhérents qui s'ajoutent aux 80 déjà inscrits. Parmi ceux-ci figurent les illustres ADP (Aéroports de Paris), BNP Paribas, Century 21, les Courriers d'Ile-de-France, Manpower France, Paris Nord 2, ainsi que d'autres comme le centre d'affaires Yso, Cours déclic, Cadoé, DBG-Solar et finance, Gemofis, Wonder vintage...

Lundi, Jacques Boyadjian, le président de l'organisation, indique : "Nous nous attelons à informer les adhérents sur l'actualité des entreprises dans tous les domaines, sur les moyens dont elles peuvent disposer pour les mises aux normes, le développement commercial, la gestion des conflits... Nous organisons aussi des événements et des visites d'entreprises afin de faciliter la découverte de notre territoire. Nous regroupons des chefs d'entreprise de Tremblay et aussi des environs. Nous avons des partenaires sur le secteur (Chambre de commerce et d'industrie, acteurs politiques...). Notre objectif est de favoriser les synergies pour dynamiser l'économie. Tout est mis en oeuvre pour que chacun puisse valoriser son entreprise, améliorer sa communication, tout en développant une dimension citoyenne".

Au cours de l'année, l'association axée sur l'économie locale a organisé plusieurs formations-conférences, traitant par exemple "des nouveaux standards pour la livraison transfrontalière des colis", ou des "nouvelles réglementations sur l'accessibilité à tous les usagers des ERP" (établissements recevant du public), ou encore des "revenus des dirigeants et leviers d'optimisation" ou sur le thème, "préparer la cession d'une entreprise" ou "manager ou leader".

La galerie photo

[gallery type="slideshow" size="large" ids="4866,4868,4869,4865,4870,4871,4872,4873,4874"]

 

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top